En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Grossesse et santé des dents

La grossesse est une période où certaines parties du corps de la femme deviennent plus sensibles, et les dents ne font pas exception à cela. A ce titre, différents troubles dentaires peuvent apparaitre, et il et nécessaire de prendre plus de précautions pour éviter ces cas.

La gingivite gravidique

Contrairement à ce que l’on pourrait le croire, la grossesse ne signifie pas principalement décalcification et perte de dents. Toutefois, le déséquilibre hormonal qui se produit chez les femmes enceintes augmente généralement le flux salivaire ce qui affaiblit les défenses de la cavité buccale. Il arrive ainsi que les femmes enceintes soient atteintes d’un type de gingivite appelé « gingivite gravidique ». 

Ce type de gingivite est principalement le résultat de la fragilité des vaisseaux sanguins et aussi de l’apparition de tartres. Elle se traduit par un gonflement des gencives qui rougissent et saignent. Outre une visite chez le dentiste, il est conseillé d’utiliser un fil dentaire et de brosser les dents 3 fois par jour. 


Les caries

Elles sont principalement favorisées par la sensibilité des gencives de la femme durant la période de grossesse. Il peut arriver que les changements de comportement de la femme (nausées, fringales, changement d’habitudes alimentaires…) soient le résultat de caries. Bien qu’elles coïncident avec la période de grossesse, les caries doivent être traitées. En effet, une infection peut libérer des bactéries qui peuvent atteindre le fœtus. Toutefois, il vous faudra attendre le troisième mois pour pouvoir vous faire traiter chez votre dentiste. 


Les soins et traitements possibles

Durant les premiers mois de grossesses, le dentiste prendra à charge les petites urgences et simples soins. En effet, une intervention chirurgicale est à écarter, car cela peut engendrer un état de stress, néfaste autant pour le bébé que pour sa mère. C’est à partir du quatrième mois de grossesse que la femme sera dans les meilleures conditions pour des soins proprement dits. Par ailleurs, l’anesthésie locale et les radios des dents peuvent être effectuées. 

Pour ce qui est de la médication, le paracétamol est le seul anti-inflammatoire qui convienne pour une femme enceinte. En effet, l’aspirine et l’ibuprofène sont interdits durant la grossesse. Pour les infections, les types d’antibiotiques de la famille de la Pénicilline peuvent être prescrits.