En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Les implants dentaires autoforant

Récemment développé, l’implant dentaire autoforant affiche des particularités à la fois technique et pratique. Ce qui fait de lui l’outil prisé par les chirurgiens-dentistes dans les techniques de remplacement de dent.


Le principe

Destiné pour les os de faible densité, l’implant est lui-même autoforant et autoraudant. Utilisé comme dernier outil, l’implant réalise lui-même sa loge implantaire grâce à une technique simple et rapide. 

De forme cylindrique sur toute sa longueur, et creux à l’extrémité avec des trous de calage, l’implant autoforant permet une découpe osseuse et un transfert de la matière osseuse vers l’intérieur du tronçon distal. 


Les avantages

Produit de recherche d’une dizaine d’année, l’implant autoforant offre plusieurs avantages aussi bien techniques que pratiques. Entre autres, une cicatrisation osseuse plus rapide. Ce qui permettra une meilleure acceptation de l’implant par l’os maxillaire. Un calage optimal et une utilisation facile de l’outil en sont les causes. 

Grâce à sa structure, l’implant autoforant permet d’avoir un contact intime entre l’os et l’implant durant la chirurgie. Ce qui permet par la même occasion d’avoir une fixité parfaite ainsi q’un ancrage maximal de l’implant. 

Innovateur, l’implant autoforant tente de remédier à tous les inconvénients des techniques chirurgicales de pose des implants dentaires. Notamment, en raccourcissant de façon considérable le temps de pose mais également en évitant aux patients le désagrément des techniques opératoires de pose. Entre autres, les sensations de recevoir des coups de marteaux dans la bouche, plus particulièrement dans les os.