En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Implants dentaires : existe-t-il des risques de rejet ?

Les implants dentaires sont une solution innovante qui est de plus en plus utilisée dans la dentisterie moderne. Leur emploi est très efficace pour l’amélioration et le perfectionnement du sourire. La pose des implants nécessite une technique approfondie et délicate pour pouvoir donner un résultat impeccable. Cela dit, il existe quand même un infime risque de rejet des implants.


Pourquoi choisir l’implant ?

Avant toute chose, le patient doit bien mesurer son choix et ce que cela entraine, avant de prendre une décision et passer à la pose de l’implant. Par définition, l’implant dentaire est une technique qui consiste à remplacer définitivement les dents naturelles. Reconnu pour être une véritable révolution, l’implant est tout à fait capable de reconstituer, partiellement ou entièrement, la dentition d’une personne. L’implant dentaire est également stable et illustre à la perfection la morphologie de chaque personne par le fait qu’il est souvent fait sur mesure. Il présente très peu de risques et offre la même efficacité de mastication que les dents naturelles. La plupart du temps, les patients choisissent cette solution pour la simple et bonne raison que celle-ci permet d’éviter le port de prothèse, qui est à la fois gênant et peu pratique. A savoir également qu’il n’y a pas d’âge idéal pour recevoir un implant, du moment que l’organisme est en condition de supporter l’intervention chirurgicale jusqu’à plus de 70 ans. 


Qu’est-ce qui entraine le rejet des implants dentaires ?

Des examens bucco-dentaires sont effectués à l’avance afin de prévoir tout risque d’infection, d’évaluer la biocompatibilité ainsi que la tolérance tissulaire du patient. Le but de cette opération est de garantir le succès de l’implant. L’implant dentaire est expressément fait de titane, une matière prouvée scientifiquement biocompatible aux tissus humains pour que les tissus ne le considèrent pas comme un corps étranger. De cette manière, le risque de rejet est assez rare. Néanmoins, il faut toujours se préparer et prendre les précautions nécessaires pour éviter des réactions inattendues. Les gros fumeurs sont les plus susceptibles d’avoir des tissus abimés et présentent un risque de non-tolérance tissulaire élevé. En général, le taux de réussite des implants dentaires avoisine les 95 %. 

Pour en savoir plus sur les implants dentaires et les différentes techniques employées, prenez rendez-vous avec les professionnels Dentylis !