En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

La cryolipolyse, existe-t-il des risques ou des effets secondaires ?

La cryolipolyse est une technique médicale qui doit être pratiquée exclusivement par des professionnels du secteur médical. C’est une solution qui s’offre à toute personne qui souhaite éviter la chirurgie esthétique, les régimes ou la pratique du sport pour faire disparaître les bourrelets disgracieux. Toutefois, il est tout à fait normal de se demander si cette technique est sans risques et si elle présente des effets secondaires ?


Risques et complications

Jusqu’à présent, on a enregistré plus d’un million de patients qui ont déjà eu recours à la cryolipolyse, et aucune complication particulière n’a été signalée. En effet, cette nouvelle technique médicale bénéficie d’un double agrément, dont le FDA (Food and Drug Administration) et CE. Par conséquent, elle n’expose pas l’organisme à des risques. En revanche, il est vivement conseillé de prendre conseil auprès de son médecin traitant avant de décider d’opter pour la cryolipolyse.

Cette technique présente certaines contre-indications. Il est alors indispensable de bien les prendre en compte pour pouvoir espérer obtenir un bon résultat, et pour que le traitement puisse se dérouler normalement. Il faut par exemple savoir que la cryolipolyse est une solution minceur réservée uniquement aux personnes qui ne présentent pas de surpoids important. Sa pratique n’est pas conseillée non plus sur des sujets qui présentent certaines pathologies relatives au froid. 


Effets secondaires

Les éventuels effets secondaires observés à la suite d’une cryolipolyse ne sont pas très graves. En général, l’on observe juste des petites rougeurs et des bleus sur la zone traitée. Mais, ces marques disparaitront quelques minutes ou quelques heures après le traitement, des inconforts qui n’ont rien d’alarmant. De plus, les patients peuvent tout de suite reprendre leurs activités quotidiennes après le traitement.  

Néanmoins, il est quand même possible de voir des cas rares avec des effets secondaires plus désagréables. Très rarement, les patients peuvent ressentir des crampes musculaires au niveau de la partie traitée pendant environ les deux semaines qui suivent le traitement. Des picotements, des engourdissements ainsi qu’une insensibilité peuvent aussi être ressentis. La diarrhée, le ballonnement, la nausée, les courbatures… sont d’autres effets secondaires très rares qui peuvent être observés.