Implant dentaire : zoom sur la phase d’ostéointégration

Publié le 24/04/2017 Ecrit par Dentylis

L’implantation dentaire ne peut se faire que dans le cadre d’une intervention chirurgicale. Dans cette optique, le respect des procédures à chaque étape de l’opération est requis, pour un résultat optimal. De fait, l’implantation dentaire comprend 3 niveaux : la chirurgie dentaire, l’ostéointégration proprement dite et la pose sur l’implant dentaire. Nous nous limiterons dans cet article à la deuxième phase de l’intervention !


Qu’est-ce que l’ostéointégration et en quoi consiste-t-elle ?

L’ostéointégration désigne l’intégration de l’implant dentaire au niveau du tissu osseux, en l’occurrence dans l’os alvéolaire. Ce concept a été mis en place à partir de l’année 1974 par le professeur Branemark, le précurseur de l’implantologie moderne.

Pour rappel, l’os alvéolaire est le segment osseux qui assure le maintien de la dent dans la bouche. Sa particularité est d’être étroitement liée à la dent. En effet, il se forme, vit et disparaît avec la dentition. En outre, bien qu’il serve de fixation à la dent, il n’est pas en contact direct avec celle-ci. En fait, c’est la desmodonte, un ligament alvéolo-dentaire, qui joue le rôle d’intermédiaire entre les deux éléments. Néanmoins, lorsque l’on procède à la pose d’un implant, celui-ci sera directement intégré à l’os alvéolaire.

Les prérequis et les précautions à prendre pour une ostéointégration sans risque

Certaines conditions doivent être respectées pour que la phase d’ostéointégration puisse se dérouler sous les meilleurs auspices. En premier lieu, il est capital de veiller à la bonne hygiène de l’implant. Effectivement, ce dernier doit être parfaitement stérile lorsqu’il arrive dans la bouche. Ensuite, il faut bien s’assurer à ce que l’implant soit entièrement et étroitement intégré à l’os et qu’il soit complètement immobile. Enfin, il ne faut pas négliger la phase de cicatrisation, laquelle peut prendre un long moment. À titre d’exemple, le temps de cicatrisation optimal pour la mâchoire du bas ou la mandibule est de 3 à 4 mois, tandis qu’il faudra patienter 4 à 6 mois s’il s’agit du maxillaire. 

Pour obtenir des informations ou procéder à la pose d'un implant dentaire au meilleur prix, prenez rendez-vous dans un de centres Dentylis. 


Article rédigé par :


Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


Les dossiers en relation

Tout près de chez vous !

7 centres Dentylis vous accueillent en Île de France et en province

Trouvez votre centre Dentylis

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.