Réjuvénation au laser : être jeune, c’est dans la peau

Publié le 23/05/2017 Ecrit par Dentylis

Votre peau affiche le signe immédiat de votre vieillissement : perte de flexibilité, taches rouges causées par les vaisseaux capillaires du derme, amincissement, déshydratation, et bien d’autres. N’oublions pas non plus les rides visibles sur les parties les plus mobiles du visage. Afin d’en atténuer les effets, se protéger d’une surexposition au soleil est conseillé. Privilégiez également les aliments riches en antioxydants (les fruits et légumes essentiellement) et en eau, et pratiquez des exercices physiques réguliers.

Il existe néanmoins quelques méthodes possibles pour préserver sa jeunesse. Le laser en fait partie et démontre une certaine efficacité, avec plus ou moins d’impacts selon la technique.


Resurfacing : moins de peau pour une meilleure peau

Pour venir à bout des rides, pensez à l’exfoliation au laser, autrement connue sous le terme de resurfacing. Cette technique est préconisée dans les cas de cicatrices d’acné, dites planes ou pic à glace, selon qu’elles soient modérément creuses pour les premières ou très creuses pour les secondes.

Les marques laissées par les accidents, la varicelle ainsi que les vergetures sont également concernées par le resurfacing. Dans cette optique, le patient subit une anesthésie locorégionale, avant que la zone cible ne soit désinfectée. Des protections en métal et destinées à masquer les yeux sont également à prévoir. Ici, le resurfacing commence par éliminer une mince couche de peau, avant de la panser pour éviter tout risque d’infection et les souffrances éventuelles résultant du contact de la peau avec l’air. À l’issue du traitement chirurgical, le repos total est de mise, puisqu’une fois dépourvue d’épiderme, la membrane cutanée sera très sensible en attendant sa reconstitution. 5 à 6 jours suffisent néanmoins pour ce faire. Les pansements peuvent alors céder leur place à des crèmes hydratantes, et le patient n’a plus qu’à demeurer loin du soleil dans les 2 à 6 mois qui suivent l’intervention, et cela, en fonction de son type de peau.


La photoréjuvénation : peau plus jeune, sans risques !

On parle de photo-rajeunissement ou de photoréjuvénation lorsque l’on stimule la peau en faisant appel à la lumière pulsée et aux lasers non ablatifs. Ce type d’opération s’effectue généralement sur les mains, le cou, le décolleté ou le visage. Il s’adresse par ailleurs à celles et ceux dont la peau est vieillie par les ultraviolets et le soleil, ou aux personnes qui ont la peau peu souple. La photoréjuvénation est aussi indiquée pour les peaux devenues rugueuses, ou qui laissent apparaître des rougeurs et des hyperpigmentations.

Concrètement, l’opération s’étale sur plusieurs séances. Le recours au laser se fait alors dans un ordre variable et en fonction de la peau et de la profondeur des dégâts. À titre indicatif, le laser va passer par l’épiderme sans l’abimer, avant de générer de la chaleur dans le derme touchant à la fois les vaisseaux capillaires (rougeurs et taches rouges), les pigments (taches brunes) et les fibroblastes (production de nouveau collagène qui donne aux tissus leur élasticité).

L’effet des lumières pulsées sera alors visible en quelques semaines : peau éclatante, visiblement plus lisse et plus jeune ! Cette méthode a l’avantage de ne causer aucun handicap, même temporaire, contrairement au resurfacing. Mieux encore, la photoréjuvénation peut même prévenir l’apparition de petites rides. Au final, la régularité des séances est la condition sine qua non pour garantir l’efficacité de chaque intervention.


Article rédigé par :


Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


Les dossiers en relation

Tout près de chez vous !

7 centres Dentylis vous accueillent en Île de France et en province

Trouvez votre centre Dentylis

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.